Titulaire du marché UGAP des solutions de traçabilité, de suivi et de sécurisation des biens et des personnes

UNE LARGE COMMUNAUTÉ FÉDÉRÉE PAR LE GROUPE PRISME AUTOUR D’AMBITIONS COMMUNES

Les réformes structurelles et le renforcement de notre système de santé nécessitent un alignement des visions entre les pouvoirs publics et l’ensemble des parties chargées de les mettre en œuvre. La transformation numérique et le développement de la e-santé, qui représentent un enjeu stratégique, ne font pas exception à la règle. Un cap est aujourd’hui clairement défini et un soutien fort est affiché par les autorités nationales. Les objectifs sont par ailleurs relayés efficacement par les multiples organismes publics qui, à l’instar de la French Tech et de la Health Tech, s’appliquent à structurer une filière industrielle nationale en e-santé et à canaliser les efforts de milliers de sociétés de toutes tailles.

Cette volonté de coordination et d’efficacité se trouve au cœur du modèle stratégique innovant développé par le Groupe PRISME au cours des quinze dernières années. Convaincu par la nécessité de mobiliser l’écosystème qui est le sien, c’est-à-dire celui de la traçabilité médicale, du suivi et de la sécurisation des biens et des personnes, autour d’une ambition commune, l’intégrateur a pleinement tiré profit de son ancrage fort sur le terrain pour fédérer une communauté agile rassemblant les meilleures start-ups, PME et ETI françaises dans ces domaines. Travaillant de manière étroite avec les établissements de santé, il s’attache à promouvoir une approche ouverte, collaborative et disruptive de l’innovation pour adresser les enjeux pressants de santé publique, et contribuer au bon fonctionnement du système de santé de demain.

« Pour adresser des besoins évolutifs des établissements de santé, nous avons placé la e-santé, ainsi qu’une approche collaborative performante, au cœur de notre modèle stratégique. Nous entrevoyons en effet un potentiel de progrès très important pour les établissements de santé au cours des 5 – 10 ans à venir », explique son président, Bernard Rubinstein.

Une approche ouverte, source de synergies et de création de valeur

Le credo du Groupe PRISME ? Permettre aux compétences de chacun d’être reconnues et valorisées, dans le cadre d’une approche partenariale agile bénéfique à tous. « En France, le tissu économique est largement constitué de TPE et des PME, dont beaucoup sont par ailleurs implantées en régions, à l’inverse par exemple de l’Allemagne où les ETI sont légion. C’est d’ailleurs également sur la base de ce constat que se sont constitués les réseaux de la French Tech ou de la Silver Économie : dispersées et plus isolées, ces entreprises ne capturent trop souvent qu’une portion encore limitée des commandes publiques, dans un système où le financement de l’innovation bénéficie surtout aux structures de grande taille. Mais ne dit-on pas que l’union et la convergence des visions font la force ? », poursuit-il en évoquant son propre réseau de partenaires, véritable communauté experte au service du bien commun qu’est l’Hôpital.

« Nous avons constitué un réseau puissant qui démontre depuis quelques années déjà sa force d’attraction, avec une communauté de valeurs, d’engagement et d’efficacité au service des établissements de santé », souligne Bernard Rubinstein. Pour favoriser cette collégialité, il s’est très tôt appliqué à susciter des synergies. D’abord entre le Groupe PRISME et chacun de ses partenaires, en leur offrant notamment une mutualisation des compétences et de l’expérience de chacun, et en les embarquant dans l’offre solutions du marché UGAP dont il est titulaire. Puis en incitant les membres de cette communauté dynamique à se rapprocher les uns des autres pour développer ensemble de nouvelles solutions et créer les interopérabilités souhaitables. Une approche qui a généré de nombreux succès.

Une approche collaborative, synonyme de confiance et de construction dans la durée

Cette logique ouverte a dès le départ également associé les professionnels hospitaliers eux-mêmes, car c’est en conditions réelles qu’une solution e-santé trouve tout son sens. Ils en sont d’ailleurs souvent prescripteurs, sollicitant le Groupe PRISME pour développer de nouvelles solutions adressant des besoins existants ou pressentis. L’intégrateur a en effet acquis une réelle connaissance de chaque service hospitalier, dont il maîtrise le langage métier et comprend intimement les contraintes et objectifs. Ce savoir-faire, acquis au fil des nombreux projets menés pour le compte de tous les secteurs sanitaires – hôpitaux de toutes tailles, GHT, EHPAD, etc. –, lui permet de concevoir une approche solution adaptée à leurs exigences et leur ouvrant le champ des possibles.

Et les acteurs sur le terrain lui font incontestablement confiance, comme en témoignent la taille de sa base installée mais aussi la fidélité de ses partenaires hospitaliers. « Beaucoup, parmi ceux qui font appel à nous, ont déjà bénéficié d’un accompagnement par le Groupe PRISME sur des sujets parfois proches. Servir au mieux les acteurs sur le terrain impose de les écouter, de les associer aux réflexions, afin de coconstruire en toute transparence des solutions sur la durée », insiste Bernard Rubinstein, pour qui cette notion de construction sur la durée est fondamentale, en particulier lorsqu’il s’agit d’adresser des enjeux émergents qui mettront des années à être partagés par une population large d’établissements.

Un moteur, l’alignement des visions autour des cas d’usages

La mécanique est bien rodée. Chaque fois qu’un besoin est identifié, des discussions s’engagent pour déterminer les cas d’usages, métiers et organisations concernés, les contraintes structurelles, les articulations attendues avec les systèmes existants et les bénéfices escomptés. Le Groupe PRISME préconise la solution globale la plus adaptée, c’est-à-dire celle qui sera la plus pertinente et la plus robuste sur les dimensions conseil, matériel, logiciel et services. Puis il anime le processus de co-développements agile qui permettra de concevoir et de déployer efficacement la solution. « Partir des usages est clé. De nombreuses combinaisons peuvent être effectuées entre les technologies code-barres 1D et 2D, RFID, NFC, Wi-Fi, Li-Fi, 4/5G, l’Internet des Objets, les multiples capteurs sensoriels reliés par réseaux Ultra Bas Débit, les technologies M2M, ou Machine to Machine, ou encore la Blockchain. Ceci permet de tracer, suivre et sécuriser les actes individuels, les activités hospitalières et les parcours patients dans une vision à 360°, et de matérialiser ainsi cette association entre monde physique et monde numérique vers laquelle tendent l’Hôpital et la médecine de ville. Encore faut-il avoir, au départ, bien défini le besoin source », remarque-t-il.

Pour illustrer ses propos, il prend l’exemple de la géolocalisation, « un terme en réalité trop générique et donc forcément ambigu, car il peut désigner quatre grandes familles de besoins, géolocalisation des personnes, géolocalisation des biens, orientation et guidage, géo-intelligence des lieux, qui elles-mêmes regroupent 34 types d’usages très différents les uns des autres, déjà identifiés en 2019[1] et qui se sont depuis lors élargis », explique Bernard Rubinstein en évoquant la démarche méthodologique itérative développée par le Groupe PRISME pour questionner et comprendre les besoins sources, puis fédérer l’ensemble des personnels autour de pratiques et de principes communs.

« Au-delà de notre expertise technologique dans le secteur de la santé, nous nous positionnons comme des facilitateurs contribuant à générer un alignement de tous les acteurs au sein des établissements de santé, et également comme des accélérateurs, pour que les délais de conception et de déploiement des réponses innovantes attendues soient en adéquation avec leurs exigences », souligne le président du Groupe PRISME, pour lequel les cycles de développement courts représentent une autre marque de fabrique. Il poursuit : « Chaque solution déployée doit simultanément apporter des bénéfices tangibles et répondre aux contraintes opérationnelles des trois populations que nous servons, les soignants, les patients et les directions hospitalières. Celles-ci n’ont pas toujours les mêmes besoins ou objectifs. Nos interventions permettent de trouver le juste équilibre, afin que chacun trouve son compte, en termes de qualité et de sécurité des soins, d’ergonomie et de confort d’utilisation, de performance organisationnelle et financière, etc. Il s’agit, pour résumer, d’accompagner les différentes parties prenantes afin qu’elles s’inscrivent dans une stratégie décloisonnée, où tous parleraient le même langage ».

Une approche holistique et disruptive, source de valeur ajoutée maximale

Cette démarche systémique, et parfaitement holistique, est sans conteste la promesse d’une valeur ajoutée maximale pour toutes les forces vives de l’Hôpital. Mais elle est aussi profondément disruptive car elle impose un paradigme nouveau, dont peu d’acteurs du marché se sont encore saisis – et c’est, sans doute, ce qui fait l’une des singularités du Groupe PRISME. « L’innovation, dans son sens le plus noble, se peut à notre sens être véritablement suscitée ou intégrée qu’au travers d’un projet de développement transversal, au sein duquel la technologie occupe la juste place qui est la sienne, c’est-à-dire au service des usages tels que nous venons de l’évoquer », indique-t-il. Cette philosophie, que le Groupe PRISME a faite sienne depuis sa création il y a 25 ans, a trouvé un écho large en 2017[2], lorsque BPI France, la Banque Publique d’Investissement, a mis en lumière la nécessité de s’attaquer à l’ensemble des leviers constituant l’innovation pour porter un projet ambitieux et cohérent.

« Le Guide Innovation Nouvelle Génération a démontré que l’innovation s’articule autour de six typologies : l’innovation technologique, l’innovation de produit, service et usage, l’innovation de procédé et d’organisation, l’innovation sociale, l’innovation marketing et commerciale, et l’innovation de modèle d’affaires. Or seule une approche holistique telle celle que nous promouvons permet de cocher chacune de ces cases. Le facteur technologique ne représente pas forcément, à lui seul, le composant fondamental d’une innovation, loin de là. Celle-ci doit également intégrer une vision nouvelle des usages, autant pour les professionnels hospitaliers que les usagers, ainsi qu’une forte dimension sociale et environnementale, pour adresser les enjeux transversaux de santé publique », explique Bernard Rubinstein. C’est dans ce contexte que l’approche portée par le Groupe PRISME trouve tout son sens : l’intégrateur ambitionne, in fine, de mobiliser de nouvelles capacités d’innovation collaborative, sans craindre de questionner des vérités établies si le besoin s’en fait ressentir.

Une ambition : susciter l’innovation pour adresser avec pertinence des problématiques d’utilité publique

« En tant que spécialiste du secteur de la santé, le Groupe PRISME s’inscrit dans une mission de service public qui motive l’ensemble de ses collaborateurs : accompagner la construction de l’Hôpital de demain, dont chacun de nous bénéficiera – car nous avons tous été, sommes, et serons un jour des patients. Les mutations déjà en cours seront amenées à s’accélérer, avec comme fil rouge la traçabilité et le partage des données produites tout au long de la chaîne de soins – y compris hors les murs de l’Hôpital – pour mieux anticiper et prévenir les risques à l’échelle d’un parcours de vie. Tous les partenaires hospitaliers et acteurs de ce parcours doivent dès lors être associés à cette dynamique nouvelle car tous y contribueront, qu’il s’agisse des Groupements Hospitaliers de Territoire, des EHPAD, ou de la médecine de ville. Sans oublier les patients eux-mêmes qui, rappelons-le, sont acteurs et catalyseurs de la transformation digitale. Il nous faut utiliser tous les leviers à notre disposition, savoir croiser les regards et ne pas hésiter à sortir des sentiers battus pour considérer sous un jour nouveau l’ensemble des enjeux en présence », poursuit-il.

La finalité, somme toute, est d’accompagner efficacement les nouvelles dynamiques à l’œuvre au sein de notre système de santé, en s’inscrivant pleinement dans les objectifs identifiés par les pouvoirs publics et en répondant avec efficacité aux nouvelles exigences des établissements de santé et des usagers. En se faisant le chantre d’une approche fédérative, ouverte, agile et disruptive à la française, le Groupe PRISME offre naturellement des réponses pertinentes à des problématiques d’utilité publique pour concourir à une meilleure traçabilité, et de ce fait à une sécurité et une productivité renforcées tout au long des circuits métiers, des parcours de soins et des flux logistiques. « Notre credo est de mettre la technologie au service de l’humain, pour aider les établissements de santé à aller plus loin dans l’accomplissement de leur mission, sans compromis et avec la promesse de bénéfices partagés. Cette nécessité est d’autant plus prégnante que l’Hôpital, notre bien commun à tous, fait aujourd’hui face à des difficultés structurelles. Nous avons ici tous notre part à jouer », conclut Bernard Rubinstein.

[1] Une analyse à lire sur https://www.hospitalia.fr/Solutions-de-geolocalisation-le-Groupe-PRISME-prone-une-demarche-systemique-pour-generer-une-valeur-ajoutee-maximale_a2031.html

[2] À découvrir sur https://www.hospitalia.fr/HOPITAL-DE-DEMAIN-UN-NECESSAIRE-CHANGEMENT-DE-PARADIGME-POUR-MIEUX-SUSCITER-ET-DIFFUSER-L-INNOVATION_a1155.html

Télécharger l’article : Une large communauté fédérée par le Groupe PRISME autour d’ambitions communes

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire